MX-5 Paint

Chez Mazda

30 septembre 2016

La Mazda MX‑5 RF arbore la nouvelle livrée Gris machine : une teinte de gris comme vous n’en avez jamais vu.

On reconnaît le leadership de Mazda à son engagement à l’égard d’innovations comme le design KODO – un langage de conception qui se traduit, pour chaque véhicule, par des lignes gracieuses et dynamiques, exprimant à la fois la puissance et la beauté du mouvement. Il n’est donc guère étonnant que le constructeur fasse plus qu’appliquer de la peinture sur ses voitures – chez Mazda, nous considérons la couleur comme un autre élément essentiel de la forme.

On reconnaît le leadership de Mazda à son engagement à l’égard d’innovations comme le design KODO – un langage de conception qui se traduit, pour chaque véhicule, par des lignes gracieuses et dynamiques, exprimant à la fois la puissance et la beauté du mouvement. Il n’est donc guère étonnant que le constructeur fasse plus qu’appliquer de la peinture sur ses voitures – chez Mazda, nous considérons la couleur comme un autre élément essentiel de la forme. En faisant appel à la technologie de peinture Takuminuri, nous avons mis au point un procédé en trois étapes comprenant une couche de couleur, une couche réfléchissante et une couche transparente, ce qui procure un fini brillant de haute intensité au lustre chatoyant sous la lumière, de même qu’une apparence métallique authentique. La couleur obtenue – que nous appelons Gris machine – exprime pleinement la force et la précision qui caractérisent la MX5. En fait, nous sommes si fiers de cette couleur que nous en avons paré non seulement la Mazda MX5 RF, mais aussi le nouveau CX9

En outre, cette nuance offre un puissant contraste de lumière et d’ombre, ainsi qu’une finition lisse évoquant une sculpture qui aurait été créée à partir d’un bloc d’acier. Le véhicule prend ainsi l’aspect d’une voiture concept peinte à la main – un résultat souvent soigneusement obtenu par l’utilisation de très fines paillettes d’aluminium appliquées en plusieurs couches. L’approche minutieuse de Mazda ayant recours au procédé en trois couches – couleur, couche réfléchissante et couche transparente – produit un effet tout aussi somptueux applicable à sa production à plus grande échelle.

Si les détails vous intéressent, sachez que cette même technologie Takuminuri a donné naissance au fameux Rouge vibrant de Mazda, et fait appel aux mêmes principes. La couche réfléchissante, qui contient de très fines paillettes d’aluminium à luminosité élevée réparties uniformément, s’amincit en séchant jusqu’à mesurer le ¼ de l’épaisseur de la plupart des couches réfléchissantes. Un pigment noir jais est utilisé à la fois dans la couche de couleur et dans la couche réfléchissante pour accentuer la profondeur et le niveau de contraste entre l’ombre et la lumière.

C’est peut-être se donner beaucoup de mal, mais pour un constructeur automobile dont la devise est « la conduite sans compromis » à tous les niveaux possibles, investir dans des technologies permettant de créer de nouvelles couleurs qui font partie des éléments de forme d’un véhicule vaut vraiment la peine.